Identité de la JSKabylie

Jeunesse Sportive de Kabylie – JSK : trois lettres qui sonnent comme un fier blason. Nombreux sont les clubs revendiquant une forte identité mais très rares sont ceux qui portent en eux l’esprit et les valeurs d’une civilisation plusieurs fois millénaire.

La JSK a, depuis sa création, toujours été le porte-drapeau sportif de l’identité kabyle, de sa langue et de son peuple. A l’image de cette identité, la JSK est une institution sportive et culturelle libre, indépendante et fière de l’héritage amazigh et algérien.

Les valeurs de liberté, de courage et de solidarité de la Kabylie sont les piliers de la JSK et le moteur de ses conquêtes sportives. Ce sont des valeurs d’un combat généreux et universel que la JSK porte toujours, dans le championnat national comme sur les terrains continentaux.

Partout dans le monde, les amateurs de football savent qu’évoquer la JSK, c’est d’abord évoquer une région fameuse, le peuple kabyle, ses racines, sa langue et son trésor culturel.

JSK et amazighité seront toujours indissociables et en cela, la JSK sera toujours plus qu’un club.

Les valeurs de la JSKabylie

La JSKabylie porte des valeurs très fortes. Plus fortes encore que n’importe quel autre club de football en Algérie voire au monde. Son histoire est culturellement très riche.

Le club est bâtit sur  deux piliers : le football d’une part, et l’identité d’autre part. Ces deux piliers portent un ensemble de valeurs qui font la particularité et la singularité de la JSK.

Au niveau sportif, les valeurs du club sont le fair-play, le jeu propre, le civisme, la victoire, le spectacle et le respect qui ont fait d’elle un club mythique.

Au niveau de l’engagement identitaire, les valeurs sont la liberté, la démocratie, la tolérance, l’Amazighité, la paix, la solidarité et l’humanitaire.

Une des particularités de la JSK est l’affirmation de son attachement à ses racines berbères. Sur le blason du club, on voit des glyphes verts dans un rectangle vert, au milieu de bandes de couleurs jaunes et vertes. Il s’agit de lettres en caractères tifinagh, issues de l’alphabet berbère. La première lettre en tifinagh :  est équivalente à la lettre J en caractère latin, le en tifinagh :  en tifinagh est équivalente à la lettre S et la lettre en tifinagh :  est équivalente à la lettre K en alphabet latin.

En combinant ces trois lettres, on peut donc lire : en tifinagh : ⵊⵙⴽ, l’équivalent de JSK en latin.

En Tamazight Mouloud Mammeri a fait une traduction de Jeunesse Sportive de Kabylie en Timeḍrit Tanaddalt n Leqbayel.

  • Timeḍrit est un mot Touareg qui veut dire jeunesse où on trouve le fameux proverbe Touareg qui est traduit dans plusieurs langues : almud daɣ tmeḍrit tessalit daf ull asali, almud daɣ tmeɣri tessalit daf ull adehhi qui veut dire l’apprentissage en jeunesse est comme la transcription sur un cœur de roche et l’apprentissage en vieillesse est comme la transcription sur un cœur en sable, contrairement au mot Ilmeẓyen qui veut dire jeunes en kabyle.
  • Tanaddalt est le féminin du mot anaddal qui dérive du mot addal qui est aussi un mot Touareg qui veut dire dans un sens local le jeu. Mouloud Mammeri a choisi le mot addal pour Sport et il a gardé le mot urar pour le mot jeu (urar= jeu en kabyle). Aujourd’hui en Berbère on dit anaddal pour sportif et amarir pour joueur.
  • Leqbayel veut dire kabyles en français. Pour désigner la Kabylie en Kabyle on utilise Tamurt n Leqbayel qui veut dire le pays des Kabyles en français.

Palmarès de la JSKabylie

La JSKabylie est considéré, avec 27 trophées (20 nationaux et 7 internationaux), comme le club le plus titré d’Algérie.
La Jeunesse sportive de kabylie possède un palmarès riche et impressionnant.
Le club kabyle, qui a déjà remporté 14 championnat et 5 coupes d’Algérie, a gagné 2 titres en Ligue des Champions (1980 et 1990), en plus des coupes de la CAF remportés en 2000, 2001 et 2002. Ajouté à ça 1 supercoupe d’Afrique et 1 coupe de vainqueur de coupe.

Les couleurs de la JSKabylie

Les couleurs de la JSK actuellement sont le jaune et le vert. Ces couleurs ont donné deux surnoms au club : les canaris et les jaunes et verts. Pourtant cela n’a pas toujours été le cas. En effet, les premières couleurs de la JSK sont le rouge et le vert. Dans les premières années de la JSK, l’équipe a en effet été aidée par Mansour Abtouche, le gardien de but du MCA, qui est d’origine kabyle, qui a aidé la JSK pour leur monter où s’acheter des maillots et shorts en fournissant les tenues et les chaussures en vert et rouge. Ces couleurs sont restées les couleurs de la JSK jusqu’aux années 1980. Le MCA à grandement aidé les canaris alors que le gouvernement colonial de l’époque n’a pas voté de subventions pour aider cette jeune association sportive musulmane qu’est la JSK, préférant privilégier plutôt le club colonial de l’Olympique de Tizi-Ouzou (OTO). Afin de garder le souvenir des débuts du club, la JSK porte lors de certaines saisons des jeux de maillots à ces couleurs originelles comme maillot extérieur.

JAUNE & VERT

La JSK arbore pour la première fois les couleurs jaune et vert lors de la finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions 1981, qu’elle gagne face à l’AS Vita Club. Depuis cette victoire, le club adopte définitivement ces couleurs. L’explication du choix de ces couleurs est d’ordre étymologique. En effet, la JSK est un club de la ville de Tizi-Ouzou qui signifie en berbère « col des genêts ». Les canaris ont donc adopté ces deux couleurs en référence à la fleur de genêt de couleur jaune et à tige verte.

1946-1981
1981-1990
1990-1995
2001
2002
2008
2018
1995-2000
Yarveh ner yexser d gma-tne& ayen, S idis-is nehder ad t-id-n&iwen
Lounis Ait Menguellet

PLUS QU’UN CLUB